Pour avoir de l'eau aujourd'hui, c'est vraiment simple. Il suffit d'ouvrir un robinet et la voilà qui jaillit sous pression, qui coule sans discontinuer, toujours prête à être utilisée. Mais avant d'arriver jusqu'à ton robinet, cette eau a suivi tout un parcours, parfois long de plusieurs kilomètres.

D'abord, il a fallu la capter, c'est-à-dire la prendre là ou elle se trouve, dans une rivière, un fleuve, à une source ou dans une nappe souterraine. Ensuite, il a fallu la rendre potable, puis la transporter et la faire arriver dans toutes les maisons, dans tous les immeubles.

Dans beaucoup de pays, la possibilité de disposer à profusion d'eau potable chez soi n'existe pas encore. Finalement, en France, il n'y a pas si longtemps que ça existe. Tes arrières grands parents et peut-être tes grands parents, ont connu l'époque où il fallait encore aller chercher l'eau dans un puits ou à la fontaine du village.

Aujourd'hui encore, plus d'un habitant sur trois de notre planète n'a pas accès à l'eau potable.





La plupart du temps, l'eau qui est captée dans une rivière n'est pas potable. Elle est trouble et peut aussi avoir un goût et une odeur désagréables. Elle peut aussi parfois contenir des substances dangereuses pour la santé humaine : des virus, des bactéries, des champignons ou encore des parasites qui provoquent des maladies comme les gastro-entérites ou la fièvre typhoïde.

Pour rendre l'eau potable, on applique plusieurs traitements successifs. Ils consistent à éliminer par étape tous les éléments indésirables qui sont contenus dans l'eau. On commence par les plus gros, en faisant passer cette eau par une grille qui retient les branches, les feuilles ou les sacs plastiques. Pour éliminer les particules microscopiques, on utilise ensuite des filtres à sable ou au «charbon actif». La dernière étape consiste à désinfecter l'eau.
Ce qui permet d'éliminer tout ce qui pourrait être dangereux pour ta santé.






Depuis l'usine de fabrication d'eau potable, l'eau va suivre tout un circuit avant d'arriver jusqu'à ton robinet. Le plus souvent, elle est d'abord envoyée dans un «château d'eau», où elle va être stockée en hauteur. Ensuite, sous l'effet de la pression, elle va s'écouler dans le «réseau d'alimentation», auquel sont raccordées toutes les maisons, tous les immeubles, ainsi que les entreprises et les exploitations agricoles.
Chacun de ces utilisateurs est aussi équipé d'un compteur d'eau, qui indique les volumes d'eau qui sont consommés.

Pour que l'eau arrive jusqu'à ton robinet, il faut donc mettre en place toute une série d'équipements la distribuer. C'est pourquoi l'eau n'est pas gratuite. Quand tes parents règlent leur facture d'eau, une partie correspond au "le service de l'eau", potabilisation et distribution, soit %





Dans les villes, on compte en moyenne de 200 à 250 litres d'eau par jour et par personne. A la campagne, cette consommation est trois fois moins élevée. Elle se situe aux environs de 60 litres, par jour et par personne. Ces chiffres concernent bien entendu l'eau utilisée pour satisfaire les besoins domestiques, c'est à dire la boisson, l'alimentation, la lessive et l'hygiène.

A titre d'exemple, voici comment se répartit la consommation d'eau pour les besoins quotidiens d'une personne :

2 litres
de 40 à 50 litres
de 150 à 200 litres
6 à 12 litres

Les appareils ménagers modernes sont aussi de gros consommateurs d'eau.

de 50 à 80 litres.
de 25 à 40 litres

En été, pour garder bien verte ses pelouses il faut 15 à 20 litres par mètre carré et par arrosage .

La moyenne nationale de consommation d'eau en France est estimée à 150 litres par jour et par personne.