C'est à l’époque du néolithique, il y a environ 10 000 ans, que sont apparus l'élevage et l'agriculture. Les hommes s'installent alors au bord des rivières, des lacs, des étangs et même des marais. Ils y créent les premières cités lacustres. Depuis, l'eau a toujours joué un rôle fondamental dans le développement des activités humaines.





Dans l'Antiquité, les plus grandes civilisations se sont développées à proximité de l'eau, soit au bord de grands fleuves comme ce fut le cas pour la civilisation égyptienne avec le Nil (en raison de ses crues régulières et fertilisantes), soit au bord de rivières plus modestes comme ce fut le cas avec Rome au bord du Tibre. La civilisation grecque, elle, s'est développée au bord de la mer.

Au Moyen-Age, les cités, dont l'accès est en partie protégé par un fleuve ou par une rivière, prennent de plus en plus d'importance. Elles s'enrichissent grâce aux activités artisanales qui peuvent se développer à proximité de l'eau. Toutes ces cités, qui étaient à l'origine au bord d'un cours d'eau, sont aujourd'hui devenues des villes. Observe sur la carte de France : les plus grandes villes sont toutes situées au bord de l'un des 5 grands fleuves qui traversent notre pays : La Seine, La Loire, Le Rhin, Le Rhône et la Garonne.





L'homme a bâti des villes au bord des rivières ou des fleuves, qui n'ont jamais cessé de s'agrandir. Pour rendre les cours d'eau navigables, il en a modifié les tracés et créé aussi des canaux. Il a également installé des barrages. Avec la révolution industrielle du 19ème siècle, les usines, qui avaient besoin de l’énergie de l’eau pour faire tourner leurs machines, se sont développées le long des rivières et des fleuves.

L'homme a donc toujours exploité l'eau pour ses besoins et la pollution n'est pas vraiment un phénomène nouveau. Il y a 150 ans, la Seine était au moins aussi polluée qu'aujourd'hui et il était déjà fortement déconseillé de s'y baigner.

Au 20ème siècle, ce phénomène s'est accentué avec le développement des villes et des industries modernes, mettant en péril tous les milieux aquatiques.
On espère que le 21ème siècle sera celui de la dépollution.





Depuis très longtemps, les utilisations de l'eau sont réglementées par des lois. La dernière en France date du 3 janvier 1992. Elle promulgue que "l'eau fait partie du patrimoine commun de la Nation".

Concrètement, cela signifie que l'eau et les milieux aquatiques appartiennent à tout un chacun, qu'ils font partie de notre patrimoine et que nous en sommes tous responsables. Nous l'héritons de tous ceux qui nous ont précédés dans le passé. Nous devons aussi le transmettre à notre tour à notre descendance.

La réglementation sur l'eau concerne tout le monde : les industriels, les agriculteurs, les pêcheurs, ainsi que tous les consommateurs d'eau que nous sommes. Bien évidemment, cette réglementation précise quels sont les droits et les devoirs de chacun. Mais comme les utilisations de l'eau sont très nombreuses, on peut difficilement entrer dans le détail. On peut quand même en retenir un exemple : dans ta commune, c'est le Maire qui est responsable de l'alimentation en eau potable et de la dépollution des eaux que tu rejettes dans les égouts.





prélever l'eau d'une rivière ou détourner le cours de celle-ci,

déverser de l'eau usée ou des déchets dans la rivière,

abattre les arbres et les arbustes qui bordent les cours d'eau

pêcher les poissons et crustacés (écrevisses) qui peuplent les rivières, notamment en dehors des périodes et des zones prévues à cet effet,

creuser ou remanier le fond et les berges des cours d'eau au risque de détruire les frayères et les invertébrés qui constituent la ressource alimentaire de nombreuses espèces de poissons,

barrer le cours d'une rivière (gêner l'écoulement des eaux)

barrer par des clôtures les chemins qui longent les cours d'eau